Agence BPA | LA TENDANCE DES POULES DE COMPAGNIE : Petit à petit… Magalli fait son nid !
L’agence de relations presse et d'influence digitale
agence, relation presse, influence, digitale, Rennes, Bretagne, expertise, communication, média, entreprise agroalimentaire, B to B, B to C, fournisseur, chefs, association de chef, créateurs, concept culinaire, chaîne de restauration, franchisé, distributeur, syndicat, agroalimentaire, organisateur, salon professionnel, attaché de presse
27658
single,single-post,postid-27658,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-2.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.4.4,vc_responsive
DSC_1345

LA TENDANCE DES POULES DE COMPAGNIE : Petit à petit… Magalli fait son nid !

La petite Maison de Magalli

 

DSC_1421

Après deux ans de recherches et développement, Magalli (fière comme un coq) présente son joli poulailler, au look un brin « vintage », tout à fait dans l’air du temps. En plus d’être l’atout charme du jardin, il est pratique ! Avec son tiroir de rangement, on y stocke facilement aliments et produits d’hygiène. Le toit ouvrant facilite grandement son entretien. Ludique, aussi bien pour les poules avec sa jolie balancelle en bois, que pour les petits et grands enfants, ce poulailler a tout pour plaire. Une trappe dédiée permet notamment la collecte des œufs directement dans le nid, tout en discrétion … pour ne pas déranger ces dames pondeuses ! Il n’y a plus qu’à choisir et adopter les reines de votre poulailler …

 

ZOOM
sur le BOOM des poules de compagnie

DSC_1352La tendance des poules, tout droit venue des« States», propulse les gallinacées au rang des NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie) avec une dimension durable, qui répond aux attentes « zéro déchet» des familles.

Retour à la nature, valorisation écologique des déchets organiques, petit bout de campagne en ville, production familiale d’œufs, premier animal de l’enfant… nombreuses sont les raisons qui participent au succès des poules de compagnie, et tout particulièrement les poules ornementales.

 

EN BREF

Une poule recycle environ 150 kg de déchets organiques par an : allié de choix pour limiter le gaspillage alimentaire !

Il existe plus de 200 espèces de poules dont des poules pondeuses, des poules d’ornement ou bien encore des poules de races traditionnelles françaises : il y en a pour tous les goûts!

En fonction de l’espèce, une poule pond entre 150 et 300 œufs par an … de quoi s’assurer de bonnes omelettes en perspective et des sessions pâtisseries en famille.

Contrôler l’alimentation de ses poules, c’est s’assurer d’avoir des œufs de qualité, bons pour notre santé.

 

LA POULE ORNEMENTALE

La petite poule qui a tout d’une grande

En plus d’être très jolies, les poules ornementales ont l’avantage, pour la plupart, d’être plus petites que leurs consoeurs, les poules pondeuses. Elles sont donc mieux adaptées aux petits espaces.

Leurs œufs sont souvent plus petits, mais tout aussi délicieux. n fonction des espèces, ils seront blancs, ivoires, ou bien encore bleus ou verts … très utile pour savoir qui a pondu ce matin!

Magalli propose près d’une quinzaine d’espèces de poules ornementales, vendues en jardineries-animaleries, toutes majeures et vaccinées pour une totale tranquillité d’esprit.

En se connectant au site internet et en entrant le code unique noté sur la bague de chaque gallinacée, le propriétaire peut connaître l’âge exact de sa poule, son lieu d’élevage et avoir accès à son carnet de vaccination. 

 

L’interview

D’Isabelle

35 ans, maman à plein temps & créatrice du blog Bergamote & Family

Combien êtes-vous à la maison ?

Nous sommes cinq : mon mari, moi et nos trois enfants de 4, 5 et 9 ans.

Où habites-tu ? As-tu un grand jardin ?

Nous habitons en périphérie de Dijon, dans une maison jumelée avec un petit jardin 300 m2.

Depuis quand as-tu des poules ? Qu’est ce qui t’a donné envie d’en adopter ? 

Cela fait 8 ans que l’on a des poules. Juste après avoir emménagé dans notre maison, mon mari a lancé l’idée d’en adopter : sa grand-mère en avait et cela évoquait pour lui des souvenirs d’enfance. Au début, j’étais réticente et assez craintive de ces animaux, mais j’ai accepté et nous avons accueilli nos deux premières poules, acheté un poulailler, réalisé un enclos extérieur … et lu beaucoup d’articles concernant l’entretien et le bien-être des poules. Après 1 mois de cohabitation, je n’avais plus peur des poules et j’adorais même m’en occuper. En plus avec les enfants, c’est vraiment super !

Combien en as-tu aujourd’hui ? Quelles espèces ? 

Nous avons 5 poules ! Jasmine, une hollandaise huppée, Valentine, une Sabelpoot mille-fleurs, Colombine, une poule araucana qui pond de très jolis œufs verts, une poule soie baptisée Princesse et une poule Brahma surnommée Alya. Elles cohabitent joyeusement avec Myrtille, notre cane sarcelle d’hiver, Michèle et Marinette, nos deux cailles, le lapin Biscotte et notre chat Inox.

Quel rapport entretenez-vous à la maison avec vos poules ? 

Elles font partie de la famille. On leur rend visite tous les jours pour les nourrir, leur parler, jouer avec elles et récolter leurs oeufs !

Les considères-tu comme des animaux de compagnie à part entière ? 

Tout à fait! Quand on rentre à la maison, elles nous accueillent, comme un chien le ferait, et réclament leurs caresses ! Ce sont des animaux très affectueux et plus intelligents qu’on le pense.

Que dirais-tu pour convaincre une amie qui souhaite avoir des poules… mais qui hésite ? 

Je lui dirais de ne pas hésiter longtemps : l’entretien est facile et ce ne sont vraiment pas des animaux contraignants. Il suffit d’une dizaine de minutes par jour pour leur donner à manger et d’avoir des voisins prêts à les nourrir lorsqu’on part en vacances. En général ils sont ravis d’avoir des œufs frais en compensation ! En plus, c’est que du bonheur avec les enfants qui adorent jouer avec et récupérer leurs oeufs.

Selon-toi, quels sont les avantages d’avoir des poules à la maison ? Y-a-t-il des inconvénients ? 

Le premier point fort, c’est d’avoir des oeufs frais et de freiner le gaspillage alimentaire. Nous avons énormément réduit nos déchets, car nos poules mangent quasiment tous nos restes et nos épluchures. C’est également une compagnie très agréable pour une famille. Les poules ne sont pas agressives, bien au au contraire: elles sont dociles et joueuses. Les enfants adorent s’en occuper et essaient de leur apprendre des tours comme au cirque !

Il n’y a pas vraiment d’inconvénients, tant qu’on est disponible au moins quelques minutes par jour pour s’en occuper. Nous, on y passe souvent plus de temps vu qu’on les adore ! Nous avons néanmoins du faire face, une fois, à une invasion de poux rouges (suite à l’introduction d’une poule d’un éleveur local dans notre poulailler) mais nous avons réussi à éradiquer tout cela. Maintenant, nous sommes très vigilants sur la santé de nos poules et nous faisons de la prévention pour prévenir ces désagréments, avec des produits dédiés naturels, mais aussi grâce aux plantes du jardin.

Proposes-tu un aliment complet à tes poules, en plus des restes alimentaires que tu leur donne ? lequel ? et pourquoi ? 

Je pars du principe que comme nous, les poules ont des besoins nutritionnels spécifiques. Leur donner uniquement des restes ne me parait pas judicieux. Pour palier à d’éventuelles carences, nous leur distribuons, chaque jour, des graines concassées jetées dans le jardin (cela les occupe de gratter le sol et de les manger), et dans leur enclos elles ont une mangeoire remplie d’aliment complet pour poule pondeuse classique. Une fois par mois, je propose un aliment plus spécifique, comme cet hiver, avec l’aliment pour pondeuse Santé+ Magalli. J’alterne également avec l’aliment complet Poule d’ornement Magalli, au printemps : il est parfait pour préserver la beauté des plumes de mes poules ornementales et pour les aider à faire face à la période de mue, quand elles perdent leur plumes.

Achètes-tu des produits de soin pour tes poules ? lesquels ? pourquoi ?

En systématique, on leur donne de quoi prévenir les parasites internes et lorsque l’on introduit une nouvelle poule, on leur donne de quoi éviter aussi les parasites externes (poux) et de quoi les détendre pour éviter le piquage lié au stress. Pour prévenir ces petits maux, la gamme Magalli Opti’soins est parfaite, naturelle et très facile d’utilisation. Plus rarement, il nous arrive de faire appel à notre vétérinaire si la prévention n’est pas suffisante, mais cela n’est arrivé que 2 fois en 9 ans. Sinon, nous faisons aussi très attention à l’hygiène du poulailler, avec un nettoyage régulier et l’utilisation de la terre de diatomée : une méthode complètement naturelle pour prévenir l’apparition de parasites externes. Et nous n’avons plus jamais eu de soucis !

Tes poules s’invitent-elles à l’intérieur de votre maison ? 

Oui, surtout l’été quand tout est ouvert ! J’en ai une qui n’hésite pas à montrer les escaliers pour me retrouver en cuisine. L’hiver, elles me suivent dans le garage ou dans le local où je stocke leur aliments ! Elles sont néanmoins bien plus heureuses dehors et y passent le plus clair de leur temps.

 


 

Contact presse : Agence BPA •  Maéva Ghandour • maeva@agence-bpa.com

 

Pas de commentaire

Écrire un commentaire